INSTITUT URANIEN

.

Cours d’astrologie uranienne:

Explication du Cadran de 90°

© par Blake Finley, Maîtrise de Linguistique

Au 20eme siècle, le cadran de 90° était employé par les praticiens de l’Ecole astrologique de Hambourg, les étudiants de l’astrologue innovant Alfred Witte. Ludwig Rudolph, un des étudiants de Witte le plus enthousiaste et dévoué, utilisait le cadran de 90° dans sa pratique astrologique, comme le faisait Reinhold Ebertin, qui a basé son paradigme 'cosmobiologique' sur les idées de Witte.  L’utilisation d’un tel outil avant l’époque de Witte, Rudolph et Ebertin n’est pas impossible, mais ce sont Rudolph, et puis Ebertin aussi, qui ont popularisé son utilisation.

Le principe essentiel du cadran de 90° n’est pas en fait compliqué. Le cadran est basé sur l’harmonique 4, la division du cadran de 360° en 4 sections égales: 360 / 4 = 90. Les angles de l’harmonique 4, qui correspondent aux aspects traditionnels de conjonction (0°), carré (90° et 270°, ou 90° de chaque côté du 0°), et d’opposition (180°), sont les aspects principaux indiquant les relations énergétiques entre les planètes. Alors que les astrologues traditionnels donnent comme interprétation à ces relations angulaires des aspects « maléfiques » à cause des qualités dynamiques et parfois tendues de l’interaction entre les deux planètes liées, les astrologues de l’Ecole de Hambourg, et plus tard les cosmobiologistes et les astrologues uraniens, ont continuellement confirmé que ce sont les relations angulaires les plus énergiques et de plus, d’une grande signification pour la croissance personnelle. En considérant ces observations, le cadran de 90° a été développée pour :

1) faciliter la détection des relations angulaires de 90° et 180°.

2) augumenter x  4 l’espace entre les marques de degrés, pour la détection plus précise des positions des planètes dans le thème circulaire.

3) faciliter la détection des relations angulaires de 45° et 135° (harmonique 8), qui ont prouvé être plus dynamique et productives que les aspects 'doux' (30°, 60°) des traditions classiques.

Pour ce faire, le cadran de 90° a été divisé en 5 sections, et chaque sectiona a été alignée pour que chacune comment par 0° ou un multiple de 90°. La carte ci-dessous montre les correspondances:

Notez que lorsqu'on arrive à 90°, et à chacun de ses multiples, l’échelle recommence au début, en ajoutant 90°.

Maintenant, notez également qu’en divisant les 12 signes du zodiaque par 4, nous finissons avec des sections constituées de 3 signes, et 3 x 30° = 90°.

Donc, le premier tour du cadran de 90° va du 0° du Bélier à 29°59’ Gémeaux (cad 0° à 89°59’)

La deuxième tournée autour du cadran de 90° va du 0° du Cancer à 29°59’ de la Vierge (cad 90° à 179°59’)

La troisième va du 0° de la Balance à 29°59’ du Sagittaire (cad 180° à 269°59’)

Et la quatrième du 0° du Capricorne à 29°59’ des Poissons (270° à 359°59’).

Autrement dit, chaque tournée du cadran de 90° commence au 0° d’un signe cardinal (Bélier commence à 0° - Cancer commence à 90° - Balance commence à 180° - Capricorne commence à 270°).

Avant notre ère, où les astrologues n'ont pas eu d'ordinateur pour dessiner les cartes de 90° automatiquement, les astrologues de Hambourg et les cosmobiologistes traçaient attentivement les planètes et les points autour du thème en considérant les principes ci-dessus. Mais l'informatique de nos jours fait les calculations et dessine le thème.  Nous bénéficions néanmoins de comprendre les principes de base.

Nous avons maintenant un résumé de la méthode de procéder avec le cadran de 90°, et si ce n’est pas encore clair pour vous, vous pouvez retourner au début de l’article, et puis continuer à étudier les commentaires qui se réfèrent au graphique linéaire ci-dessus.  Ce graphique qui énumère les 4 tours du cadran de 90°, totalisant 360° dans le zodiaque traditionnel, en format linéaire.

Autre avantage important du cadran de 90°

Comme nous avons déjà indiqué, le cadran de 90° facilite la détection rapide les angles multiples de 45°, tout à 0° ou 45° ou 90° sur le cadran.  Ces angles correspondent à l’harmonique 8 (45°, 135°, 225°, 315°, incluant l'hamonique 4 à 0°, 90°, 180°, 360°). Ce n’est pas improbable que quand les conventions astrologiques ont été établies par Ptolémée, ces aspects qui n’étaient pas des multiples de 30° des signes du zodiaque, ont été éliminés pour faciliter les calculs... et du point de vue de l’astrologie de l’Ecole de Hambourg, cette harmonique importante a été perdu par ce procédé.  Sur le cadran de 90° les angles de 45° se montrent comme des « oppositions » à 45° sur la roue de 90° (tandis que les angles de 90° se montrent comme des « conjonctions » sur le cadran).

Donc, le cadran de 90° nous montre rapidement les angles de l’harmonique 8, en révélant les talents personnels principaux indiqués par le thème de naissance, aussi bien que certains évènements principaux de la vie, en estimant 1° par an pour l'arc solaire.

 

Les mi-points

Les mi-points de l’harmonique 4 sont identifiés facilement sur le cadran de 90°, numérotée de 0° à 45° symétriquement, à la fois à gauche et à droite.

Le cercle intérieur, numéroté de 45° à 90°, sert principalement pour le calcul de l’arc solaire de direction après l’age de 45 ans, et pour dessiner les horoscopes de 90° manuellement, mais n’a pas de signification en calculant les mi-points seuls.

 

Développements utiles dans l’évolution de l’astrologie

des mi-points du cadran de 90°

L'utilisation avancée du cadran de 90° n'est pas difficile une fois que vous êtes accoutumés à l’utilisation du cadran de 90°. Les astrologues Ludwig Rudolph et Ruth Brummund ont noté que les angles de l’harmonique 16, cad au mi-point des multiples de 45° (harmonique 8), ont aussi une grande signification dans les cartes du ciel natales, ainsi que dans les directions et les transits, donnant des explications sur les dons innés et les évènements qui ne sont pas révélés par l'harmonique 4 ou l'harmonique 8. En utilisant la traditionnelle roue de 360°, les configurations de 16eme harmonique, en espèce les mi-points, sont plus ou moins difficile à identifier visuellement. Mais avec cadran de 90° simplifie: on les retrouve aux angles droits de la flèche principale.  Ils incluent l’angle de 22°30’ et tous ses multiples harmoniques. Vous pouvez voir sur la carte et le tableau ci-dessous comment ils s’alignent aux marques ¼ et ¾ sur la roue de 90° (montré sur la carte sous les « v » ), et sur le cadran avec les petites flèches « Est » et « Ouest ».

Les astrologues les plus avancés qui travaillent également avec les angles de 22°30’ par cette méthode précise, tournent le cadran par 1/4 de tour afin que le 22°30’ soit placé sur la planète dont l’axe des mi-points est étudié, et d’autres mi-points très pertinents se révèlent. Avec des cadrans tels que celui montré dans cet article, le mi-point 22°30’ peut aussi être localisé visuellement sans avoir à tourner le cadran. Le mode 22°30’ est utilisé par les astrologues de mi-point les plus expérimentés et innovants comme Ruth Brummund.

[Certains astrologues ont essayé d'employé un cadran de 22.5° pour cette technique, mais il présente parfois de difficultés visuelles en identifiant facilement l'orbe d'influence, et en identifiant les valeurs d'arc solaire. Les astrologues comme Ruth Brummund l'a donc rejeté pour l'usage pratique et routinier.]

-- San Francisco, le 1 janvier 2008

Note : Le concept d' "aspects maléfiques" est une tradition perpétuée parfois par les astrologues classiques. De tels concepts étaient peut-être convenables dans l’antiquité ou à l’époque médiévale, quand l'humanité a été lié aux ordres féodaux et aux systèmes de castes, mais le concept négatif de « maléfique » ne convient pas pour l'évolution d’une société d’individus libres, où l’adversité est vue comme un défi pour l’épanouissement personnel plutôt que l’œuvre du destin, insurmontable et à être passivement subi. Les astrologues d’origine de l’Ecole de Hambourg ont été parmi les premiers astrologues à populariser cette réalisation.

Le logiciel le plus efficace pour l'exploration des techniques uraniennes modernes, est 

« Special Uranian » d’Auréas Paris.

>>> Leçon 1: Configurations planétaires (et le cadran de 90°) 

INSTITUT URANIEN